Sydney POLLACK
Accueil   |   Sydney POLLACK

Né le 1er juillet 1934 à Lafayette, dans l'Indiana, Sydney Pollack quitte sa ville natale pour étudier l'art dramatique à New York. Révélé dans les années 60, il est d'abord comédien – il est formé par Sanford Meisner – puis réalisateur pour la télévision. Il signe en 1965 sa première mise en scène pour le cinéma avec le drame intimiste « Trente minutes de sursis ». Sydney Pollack connaît son premier succès un an plus tard avec « Propriété interdite », d'après une pièce de Tennessee Williams. En 1968, il aborde le film de guerre avec « Un château en enfer » et confirme l'année suivante son talent avec l'adaptation cinématographique du roman de Horace McCoy, « On achève bien les chevaux ». En 1972, il dirige Robert Redford dans le western « Jeremiah Johnson », où domine le thème des rapports de l'homme avec la nature. Sydney Pollack ne va cesser de remettre en cause les institutions américaines et les médias, entre autres dans « Les trois jours du condor » (1976), « Le cavalier électrique » (1979), « Absence de malice » (1981) et « La firme » (1993).

Ses longs métrages totalisent quarante-six nominations aux Oscar, dont trois en tant que réalisateur. « Tootsie » obtient notamment dix nominations aux Oscar en 1983 et « Out of Africa » remporte sept Oscar en 1986, dont ceux du Meilleur Film et du Meilleur Réalisateur.



En 1985, Sydney Pollack fonde Mirage Productions et produit, entre autres, sous cette bannière « Susie et les Baker Boys » de Steven Kloves (1989), « Présumé innocent » d'Alan Pakula (1990), « Dead Again » de Kenneth Branagh (1991), « Raison et sentiments » d'Ang Lee (1995), « Le talentueux Mr. Ripley » (1999) et « Retour à Cold Mountain » (2003) d'Anthony Minghella, son partenaire au sein de Mirage Productions depuis 2000.



Egalement comédien, Sydney Pollack est au générique des longs métrages « The Player » de Robert Altman (1992), « Maris et femmes » de Woody Allen (1992), « Eyes Wide Shut » de Stanley Kubrick (1999) et récemment « Fauteuils d'orchestre » de Danièle Thompson (2006).



Sydney Pollack est membre fondateur du Sundance Institute, président honoraire de l'American Cinemathèque, fondateur de la Film Foundation de la Director's Guild of America et fait partie du comité de direction de la Motion Picture and Television Fund Foundation. En 1986, il reçoit du gouvernement français la Médaille de Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres.

filmographie

Réalisateur – Director

1965 THE SLENDER THREAD (Trente minutes de sursis)

1966 THIS PROPERTY IS CONDEMMED (Propriété interdite)

1967 THE SCALPHUNTERS (Les chasseurs de scalp)

1968 CASTLE KEEP (Un château en enfer)

1969 THEY SHOOT HORSES, DON’T THEY? (On achève bien les chevaux)

1972 JEREMIAH JOHNSON

1973 THE WAY WE WERE (Nos plus belles années)

1975 THE YAKUZA (Yakuza)

1976 THREE DAYS OF THE CONDOR (Les trois jours du condor)

1977 BOBBY DEERFIELD

1979 THE ELECTRIC HORSEMAN (Le cavalier électrique)

1981 ABSENCE OF MALICE (Absence de malice)

1982 TOOTSIE

1985 OUT OF AFRICA

1990 HAVANA

1993 THE FIRM (La firme)

1995 SABRINA

1999 RANDOM HEARTS (L’ombre d’un soupçon)

2005 THE INTERPRETER (L’interprète)

SKETCHES OF FRANK GEHRY (Esquisses de Frank Gehry) – documentaire



Producteur - Producer

1972 JEREMIAH JOHNSON

1975 THE YAKUZA (Yakuza)

1976 THREE DAYS OF THE CONDOR (Les trois jours du condor)

1977 BOBBY DEERFIELD

1980 HONEYSUCKLE ROSE de Jerry Schatzberg

1981 ABSENCE OF MALICE (Absence de malice)

1982 TOOTSIE

1984 SONGWRITER d’Alan Rudolph

1985 OUT OF AFRICA

1988 BRIGHT LIGHTS, BIG CITY de James Bridges

SCROOGED (Fantômes en fête) de Richard Donner

1989 THE FABULOUS BAKER BOYS (Susie et les Baker Boys) de Steven Kloves

1990 PRESUMED INNOCENT (Présumé innocent) d’Alan Pakula

KING RALPH de David Ward

WHITE PALACE (La fièvre d’aimer) de Luis Mandoki

HAVANA

1991 DEAD AGAIN de Kenneth Branagh

1992 LEAVING NORMAL d’Edward Zwick

1993 THE FIRM (La firme)

SEARCHING FOR BOBBY FISCHER (A la recherche de Bobby Fischer) de Steven Zaillian

FLESH AND BLOOD de Steven Kloves

1995 SENSE AND SENSIBILITY (Raison et sentiments) d’Ang Lee

SABRINA

1998 SLIDING DOORS (Pile & face) de Peter Howitt

1999 FOR LOVE OF THE GAME (Pour l’amour du jeu) de Sam Raimi

RANDOM HEARTS (L’ombre d’un soupçon)

THE TALENTED MR. RIPLEY (Le talentueux Mr. Ripley) d’Anthony Minghella

2000 UP AT THE VILLA (Il suffit d’une nuit) de Philip Haas

2001 BLOW DRY de Paddy Breathnach

IRIS de Richard Eyre

BIRTHDAY GIRL (Nadia) de Jez Butterworth

2002 HEAVEN de Tom Tykwer

THE QUIET AMERICAN (Un américain bien tranquille) de Philip Noyce

2003 COLD MOUNTAIN (Retour à Cold Mountain) d’Anthony Minghella

2005 THE INTERPRETER (L’interprète)

SKETCHES OF FRANK GEHRY (Esquisses de Frank Gehry) – documentaire

2006 MARGARET de Kenneth Lonnergan

BREAKING AND ENTERING d’Anthony Minghella



Acteur - Actor

1982 TOOTSIE

1992 THE PLAYER de Robert Altman

DEATH BECOMES HER (La mort vous va si bien) de Robert Zemeckis

HUSBANDS AND WIVES (Maris et femmes) de Woody Allen

1998 A CIVIL ACTION (Préjudice) de Steven Zaillian

1999 EYES WIDE SHUT de Stanley Kubrick

RANDOM HEARTS (L’ombre d’un soupçon)

2001 CHANGING LANES (Dérapages incontrôlés) de Roger Mitchell

2006 FAUTEUILS D’ORCHESTRE de Danièle Thompson