Gaspard ULLIEL
Gaspard ULLIEL
Accueil   |   Gaspard ULLIEL

« Que vous soyez acteur ou spectateur, la fin d'un film ne sera jamais la fin d'un monde, mais la promesse d'aventures à venir. »

En 2002, Michel Blanc offre à Gaspard Ulliel son premier rôle pour le cinéma dans Embrassez qui vous voudrez, ce qui lui vaut sa première nomination aux César, dans la catégorie du meilleur espoir masculin, et le Prix Lumière de la révélation masculine en 2003. Il est par la suite choisi par André Téchiné pour jouer aux côtés d'Emmanuelle Béart dans Les Égarés. Il est alors de nouveau nommé aux César, dont il sera finalement lauréat en 2004 pour son rôle dans le film de Jean-Pierre Jeunet Un long dimanche de fiançailles. Il enchaîne ensuite des projets éclectiques en travaillant sous la direction de Gus van Sant, de Peter Weber, de Rithy Pahn, ou encore de Bertrand Tavernier. En 2015, il incarne un célèbre couturier dans le biopic de Bertrand Bonello Saint Laurent. Il reçoit pour ce rôle le Prix Lumière du meilleur acteur ainsi qu'une nomination aux César. Il fait ses débuts au théâtre en 2012 sous la direction de Michel Fau dans « Que faire de Mister Sloane ? » de Joe Orton. En 2015, il joue à guichet fermé dans « Démons », mis en scène par Marcial Di Fonzo Bo au Théâtre du Rond-Point. En 2016, il est à l'affiche de La Danseuse de Stephanie Di Giusto, et de Juste la fin du monde de Xavier Dolan pour lequel il reçoit le César du meilleur acteur. On le retrouve en 2018 dans Eva de Benoit Jacquot, Les Confins du monde de Guillaume Nicloux avec Gérard Depardieu, 9 doigts de F.J Ossang et Un peuple et son roi de Pierre Schoeller. Il retravaille la même année avec Guillaume Nicloux dans la mini-série Il était une seconde fois qui sera diffusée sur Arte. Il est cette année à l'affiche de Sibyl de Justine Triet, en compétition au Festival de Cannes 2019.



filmographie